Summary of Project AMMA-2050AMMA 2050

The climate of West Africa is subject to some of the most variable rainfall patterns seen anywhere in the world. In the past the area has been hit by periods of prolonged and severe droughts which have had strong consequences on the livelihoods of many people. These populations are growing and are increasingly vulnerable to changes in the climate trends, particularly on the short to medium term. By combining West African skills and knowledge of the needs of urban planners and agricultural sector with expertise from the UK and France we aim to improve understanding of the variability of future climate.

The AMMA-2050 project will focus on extreme weather events and relate these to projections of changes in the average seasonal rainfall. These events will be studied regionally for the area of West Africa in order to improve our understanding of future trends and better explain the uncertainties inherent in such projections of rainfall. These results will be used to drive our understanding of how climate information is used by decision makers across the region in an effort to show the value of designs made with trustworthy information.

The two sectors that are particularly relevant to livelihoods are urban planning (a key concern due to the growing populations of cities) and agricultural cultivation schemes (where large sections of the population still depend on subsistence farming).

In addition to assessing how these sectors will be impacted at a regional level we will also conduct two focus studies to determine in depth how:

  1. urban planners use information on flooding to make their plans.
  2. to develop agriculture planting programmes.

The aim is for both urban and agricultural actors to have improved tools that aid them in designing strategies that are robust for a future climate.

The research and capacity building work AMMA-2050 will undertake in partnership with African, UK and French partners will result in a workforce able to lead decisions that are relevant to West African nations. Therefore our proposed work is designed with excellent science at its core but will work with social scientists to aid in understanding how best to make use of the project outcomes. Furthermore end-users have an important role as their needs are included in the design of the project making the results coming out of the project in a format that is easily used by them.

Improved resilience is an important aim for AMMA-2050 and it starts with improving our understanding of the climate signal over the West African region and leading through to how decisions are taken in very specific pilot studies that showcase the importance of having access to improved science outputs.

            

Descriptif du projet: AMMA-2050

African Monsoon Multi-disciplinary Analysis-2050

(financé par le Future Climate for Africa Programme)

Contexte:

Le calendrier et la quantité de précipitations en Afrique de l'Ouest sont critiques pour de nombreux secteurs de l'économie de la région, et touchent directement les moyens de subsistance de sa population croissante. Dans cette région, les précipitations sont particulièrement variables et sont fortement influencées par les conditions à la fois locales (par exemple végétation), et globales (la température des océans, la pollution de l'air). Au cours des dernières années, ces facteurs se sont combinés pour produire la sécheresse la plus vaste et la plus longue dans le registre mondial. L'avenir nous réserve une incertitude considérable sur la façon dont l'augmentation des concentrations de gaz à effet de serre et la pollution atmosphérique auront une incidence sur les précipitations en Afrique de l'Ouest, et cette incertitude entraine des risques sur les investissements futurs dans des secteurs comme que l'infrastructure urbaine et l'agriculture.

AMMA-2050 se base sur le plus grand effort de recherche multidisciplinaire jamais entrepris dans le domaine du climat d'Afrique et de l'environnement, l'Analyse multidisciplinaire de la mousson africaine, pour comprendre comment la mousson va changer dans les décennies à venir, et comment cette information peut être utilisée efficacement pour l’adaptation et le développement dans la région.

Objectifs de AMMA-2050:

AMMA-2050 comprend une approche multidisciplinaire et intersectorielle impliquant de multiples parties prenantes afin de mieux informer la prise de décision à moyen terme. Prendre des décisions en phase avec le climat d’aujourd’hui est une façon d’augmenter la résilience des populations d’Afrique de l'Ouest au changement climatique futur. Le projet combine l'excellence scientifique avec un processus de co-production de produits climatiques appropriés qui s’appuie sur des méthodologies novatrices destinées à renforcer les capacités scientifiques des partenaires du projet et des parties prenantes. Notre objectif est d'utiliser l'information climatique pour consolider et informer la prise de décision sur le délai de 5-40 ans.

Le projet rassemble une expertise diversifiée pour mieux comprendre comment le climat en Afrique de l'Ouest va changer et, surtout, de traduire cette connaissance pour les décideurs, en représentant clairement l'incertitude. Nous allons nous concentrer sur les événements météorologiques qui ont une incidence significative sur les moyens de subsistance (e.g. les tempêtes provoquant des inondations, périodes de sécheresse qui endommagent les cultures), et de combiner des modèles informatiques traditionnels du changement climatique avec les observations et les modèles régionaux de pointe qui représentent de manière réaliste les tempêtes. En appliquant le jugement d'experts, nous allons identifier les impacts et les options d'adaptation des ressources en eau et l'agriculture, y compris des études ciblées sur les inondations en milieu urbain (la ville de Ouagadougou) et la sélection de variétés de cultures mieux adaptées (au Sénégal).

Nous traduirons les projections climatiques régionales, ce qui représente l'incertitude physique et le contexte socio-économique, en projections régionales pour les ressources en eau et l'agriculture. Les décideurs seront intégrés dès le départ, en utilisant un format dans lequel les décideurs auront un rôle essentiel dans l'élaboration du processus - aider les utilisateurs à intégrer les résultats de la recherche et en renforçant simultanément la capacité à comprendre quelle sont les principaux obstacles d’adoption des Services climatiques .

Opportunités

L’Afrique de l'Ouest a une histoire de graves sécheresses prolongées et, plus particulièrement, dans sa région sahélienne semi-aride. En ce qui concerne le climat futur, un manque de compréhension et de consensus limite les décideurs en Afrique de l'Ouest. La quantification des changements climatiques futurs et des incertitudes associées allant des précipitations saisonnières et des événements météorologiques à forts impacts ainsi que de leurs conséquences permet de développer une approche fondée sur le risque climatique pour orienter les options des décideurs. En faisant participer des scientifiques, des décideurs et d'autres intervenants, notre objectif est de promouvoir la co-production et l'appropriation des décisions sensibles à la variabilité et au changement climatiques.

Nos deux études pilotes se concentrent sur les inondations dans la ville de Ouagadougou et sur l’intensification intelligente et l’adaptation de l'agriculture au Sénégal face au climat. Ceux-ci fournissent des exemples en profondeur des avantages qui peuvent découler de l'accès à la recherche excellente et pertinente pour les décideurs.

Membres du consortium: Centre for Ecology and Hydrology, UK (coordinator); University of Sussex, UK; University of Leeds, UK; UK Met Office; International Institute for Water and Environmental Engineering, Burkina Faso; University Cheikh Anta Diop of Dakar(UCAD), Senegal; University of Cape Coast, Ghana; National Agency for Civil Aviation and Meteorology (ANACIM), Senegal; Senegalese Institute for Agricultural Research (ISRA); Félix Houphouët-Boigny University (UFHB), Côte d’Ivoire; Pierre Simon Laplace Institute (IPSL), France; CNRM-GAME (CNRS and Météo-France), France; Institut de Recherche pour le Dévelopement (IRD), France; Agricultural Research Centre for Development (CIRAD), France.

Les bailleurs de fonds du programme:

Future Climate for Africa (FCFA) appuie cinq projets majeurs de recherche pour développer une meilleure information sur le climat pour l'Afrique et de tester comment la nouvelle information pourrait être utilisée dans le processus décisionnel. FCFA est un programme commun du Département britannique pour le développement international (DFID) et Natural Environment Research Council (NERC). Pour plus informations sur le programme s'il vous plaît visitez le site Web: www.futureclimateafrica.org

AMMA-2050 stakeholder group

main image at top of page: Development of a storm close to Hombori, a village from Northern Mali in the Sahel (Françoise Guichard and Laurent Kergoat, copyright CNRS Photothèque)

Funders: 

  • Dfid
  • Natural Environment Research Council

Partners: 

  • Met Office